WBMI - Women Business Mentoring Initiative

WBMI - Women Business Mentoring Initiative

L’ACCOMPAGNEMENT SUR MESURE DES FEMMES ENTREPRENEURES

Parce que à certaines étapes de la vie d’une société, un entrepreneur/repreneur doit se réinventer en permanence, WBMI offre, au travers de ses mentors bénévoles une boite à outils adaptable à toutes sortes de situations.

Questions à Martine LIAUTAUD, Présidente de la Banque d’affaires Liautaud & Cie, Fondatrice et Présidente de WBMI

  • Pourquoi WBMI ?

    Je suis moi-même une femme entrepreneure, et j’ai eu la chance, quand je me suis lancée, d’être accompagnée par un mentor. J’ai pu constater à quel point son écoute et ses conseils m’avaient permis de valider mes orientations tout en échappant à la solitude du chef d’entreprise dans les moments critiques des « passages de cap ». J’ai donc voulu faire partager cette expérience à d’autres femmes chefs d’entreprise.

  • A qui vous adressez-vous ?

    Exclusivement à des femmes (d’où notre nom) qui ont créé ou repris leur entreprise depuis plus de trois ans. Nous n’avons pas d’autres critères, mais le mentoring n’a de sens et n’est efficace que lorsque l’entreprise représente un champ d’action suffisant pour bénéficier d’un accompagnement sur mesure. C’est pourquoi WBMI ne s’adresse pas aux auto-entrepreneurs ni aux commerces de détail.

  • Que proposez-vous à ces femmes ?

    Nous leur offrons un accompagnement bénévole par un mentor, d’une durée de 12 à 18 mois, pour le programme principal. Nos mentors sont des hommes et des femmes qui ont réussi dans l’entreprise, qui sont des experts dans leurs domaines. Ils souhaitent partager leur expérience et rendre un peu de ce qu’ils ont reçu. Ensemble, ils constituent une plateforme unique de compétences qui sert à tous de « boîte à outils ».

  • Vous êtes donc une véritable équipe

    Oui. Nous nous connaissons tous depuis longtemps et nous nous apprécions. Plusieurs mentors sont comme moi des anciens de Stanford et ils ont attrapé le virus de l’entreprise pendant leurs études. Mais les autres ne sont pas en reste !

  • Quel bilan faites-vous des quatre premières promotions de WBMI ?

    C’est très encourageant. L’esprit d’entreprise est vivant dans notre pays et les femmes n’ont rien à envier aux hommes dans ce domaine. Je crois que nos mentees en sont aujourd’hui convaincues. WBMI a été pour toutes un révélateur et les entrepreneures de la cinquième promotion font preuve d’un enthousiasme communicatif.

  • Vous venez de créer la Women Initiative Foundation (WIF). Quel est son objectif ?

    Le succès de WBMI m’a conduite à envisager d’élargir mon action en faveur de l’égalité homme-femmes qui est encore loin d’être une réalité dans les entreprises, petites ou grandes. La vocation de WIF, qui est un fonds de dotation soutenu par ENGIE, BNP Paribas et des donateurs privés, est de devenir un acteur clé pour l’amélioration de la place des femmes dans l’entreprise et dans la vie économique.

    Toutes les femmes ne sont pas chefs d’entreprises et beaucoup sont bloquées dans leur progression, dans leur rémunération ou dans leur accès au management pour des raisons culturelles. Les stéréotypes ont la vie dure et j’ai voulu contribuer à une meilleure information du public sur cette situation qui ne se fonde sur aucun élément objectif et qui prive l’économie de talents et d’énergie à un moment où le besoin s’en fait criant.

    La situation des femmes dans les milieux de l’entreprise et des affaires est la même partout, mais nous pensons que l’avance prise par la France dans ces domaines nous donne une forme de légitimité pour promouvoir le rayonnement de la France à travers le monde, et particulièrement aux USA où WIF a désormais un bureau.

    www.women-initiative-foundation.com

 

Interview de Martine Liautaud :